Recul du trait de côte à Lacanau

Recul du trait de côte à Lacanau : étude d’actualisation et de faisabilité de la recomposition du littoral

Le recul du trait de côte, à Lacanau comme dans toutes les cités côtières, interroge les collectivités. Quel avenir pour Lacanau dans les prochaines décennies ?

 
2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0

Le contexte

A ce jour, les récentes tempêtes Domingos et Ciaran de début novembre 2023 n’ont rien arrangé : le trait de côte de Lacanau recule inexorablement. En cause : le changement climatique, la fonte des glaces des pôles. Comme le soulignent les études, en moyenne, ce recul est de 2 mètres par an. Malheureusement, les tempêtes de 2013 et 2014 ont déjà fait reculer le trait de côte de de 25 mètres, soit la première prévision pour 2040 atteinte en 2014… Apparemment, les tempêtes de novembre 2023, Céline, Domingos et Ciaran, n’ont pas eu d’impact fort sur le recul du trait de côte de Lacanau. En effet, les enrochements et digues ont joué leur rôle de protection. 

Malgré tout, les nouvelles prévisions font état d’un recul de 165 mètres à l’horizon 2100. Aussi, à un horizon plus proche, celui de 2040 : 65 mètres plus loin à l’intérieur des terres. Bien entendu, tout cela hors tempêtes exceptionnelles qui peuvent faire perdre 20 mètres d’un seul coup.

2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0
2.14.0.0
recul du trait de côte de Lacanau, la cité menacée par les eaux

Des études pour comprendre et anticiper

 

Les solutions en œuvre

De façon à protéger la cité, des protections ont été mises en place, mais il faut les renforcer, encore et toujours. En effet, si l’enrochement et le réensablement restent les plus urgentes et les plus simples à mettre en place rapidement, elles ne semblent pas suffisantes. Ainsi, après le passage des 3 tempêtes de novembre 2023, les blocs de pierre de la digue ont reculé eux de près de 50 mètres : il faut le replacer au plus vite, avant de nouvelles tempêtes hivernales.

 

Première étude en 2012

Face à ce constat, entre 2012 et 2015, une première étude qui portait sur le déménagement de la partie la plus exposée de Lacanau avait été réalisée.

En premier lieu, la conclusion portait sur une solution pharaonique: reconstruire dans les terres les bâtiments de son littoral après les avoir rasés… le coût est énorme : 300 millions d’euros pour détruire les bâtiments et indemniser les habitants. A cela, il faut ajouter la reconstruction de 1.500 logements et celle de 150 commerces. 

Depuis, une mise à jour de cette étude porte déjà les coûts aux alentours de 450 millions d’euros : l’augmentation de la valeur des biens en est la principale cause. Alors, comment gérer ces logements et commerces menacés ? En dernier lieu : quel opérateur, quel financement ?

FTC partie prenante de la nouvelle étude en 2023

recul du trait de côte de Lacanau : nouvelle étude aux enjeux multiples

FTC participe à la nouvelle étude de 2023

 

Notons qu’une nouvelle étude est donc relancée dès cet automne 2023. Nul doute qu’elle intégrera et portera sur la possibilité de relocaliser une partie du bâti le plus exposé de Lacanau.

Par conséquent, cette étude regroupe les spécialistes de ces problématiques :

En premier lieu, en chef de projet, le cabinet Artélia, groupe international multidisciplinaire. Ses domaines d’activité : conseil, ingénierie et management de projet. Notamment, il intervient dans les secteurs du bâtiment, des infrastructures, de l’eau, de l’industrie et de l’environnement. C’est pourquoi il sera en charge notamment des parties aménagement, foncier,  environnement, mobilités et de la cartographie.

Atelier Georges : Urbaniste, paysagiste et architecte, Georges conçoit la transformation écologique de la ville et des territoires. Ainsi pour l’étude de Lacanau, il gèrera les questions d’architecture, d’urbanisme, du paysage et du graphisme.

Adaltys : cabinet d’avocats spécialiste en droit des affaires et droit public, il sera notamment en charge de la partie juridique et finances

FTC Consulting :  spécialistes du tourisme durable et des questions d’impact environnementaux des changements climatiques sur le tourisme. C’est pourquoi nous nous occuperons de la partie tourisme. Aussi, une partie sur les évaluations immobilières nous est également déléguée, grâce à l’expertise professionnelles d’Hervé Bignon.

recul du trait de côte de Lacanau, digue d'enrochement
Les consultants FTC concernés par cette étude au sein du cabinet FTC Consulting :
 

En savoir plus sur le Trait de Côte :

Nous contacter

WP Popup
×